Le secteur financier est en train de connaître de très profondes transformations, qui obligent les acteurs à redéfinir leur modèle économique et leur périmètre d’intervention :

  • durcissement des normes de solvabilité et de liquidité,
  • contrôle plus strict des risques exigé à la fois par les régulateurs et les investisseurs,
  • montée des risques économiques, monétaires et politiques, l’instabilité de certains pays émergents,
  • baisse des rendements, rendant plus difficiles les métiers de la gestion d’actifs et de l’assurance-vie,
  • resserrement des liens avec l’Etat, garant en dernier ressort des banques et assurances placées sous sa juridiction,
  • mise en œuvre du droit communautaire et de l’Union bancaire

Ces bouleversements, après avoir un temps entraîné des regroupements majeurs (Barclays-Lehmann, BoA-Merrill Lynch, BPCE, Commerzbank-Dresdner,…) semblent aujourd’hui se traduire par un effort d’assainissement:

  • réduction de la taille des bilans
  • sortie de plusieurs activités ou actifs périphériques
  • cantonnement ou cession des risques spécifiques
  • réduction du périmètre géographique, et prudence sur les opportunités de développement
  • économies de coûts.

Cependant, au moment où le secteur semble enfin arriver au bout des efforts d’assainissement des bilans, et alors que la partie la plus systémique du risque financier semble davantage sous contrôle, la croissance et le rendement devront, à nouveau, être recherchés par les institutions financières qui ne pourront se satisfaire de la seule abondance de liquidités à très bas coûts.

Pour accompagner ce double mouvement – recentrage sur des activités mieux maîtrisées et moins consommatrices de capital, recherche d’une meilleure croissance et d’un rendement plus élevé – les équipes de Gimar & Cie bénéficient de plusieurs atouts déterminants :

  • une expérience, depuis l’origine, diversifiée et de haut niveau dans ce secteur en ayant accompagné les plus grands groupes dans de nombreuses opérations
  • un ancrage actionnarial très financier et très institutionnel, qui permet à Gimar & Cie d’appréhender et d’anticiper les enjeux stratégiques de ce secteur
  • une indépendance précieuse pour conseiller des clients bancaires ou assureurs qui sont à la fois concurrents et partenaires de la plupart de leurs contreparties.